Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

Présence des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy

BEAURAING

L'Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur a été fondé par des sœurs de la doctrine chrétienne de Nancy en 1889. 

Elles ont d'abord tenu une école pour filles rue de la Genette puis rue de l'Église (aujourd'hui rue de l'Aubépine). Après les apparitions de 1932-1933 dans leur jardin, il a été décidé le transfert de l'école rue de Biran (aujourd'hui rue de Rochefort) dans les années 1950. La mixité adoptée en 1976 a fait augmenter le nombre d'élèves. Aujourd'hui, après le départ de Sœur Marie-Ghislaine de la direction (2005), l'école est dirigée par deux laïcs, 

 

En 1889, la duchesse d'Osuna quittait Beauraing suite à l'incendie qui avait détruit son château et à ses déboires financiers. Bienfaitrice de l'École des sœurs, son départ fut durement ressenti, et les sœurs de Pesche, qui s'occupaient de l'école, partirent de Beauraing. Le doyen d'alors, M. l'abbé Guillaume, fit appel aux Sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy, avec la volonté de créer un pensionnat pour jeunes filles annexé aux écoles, rue de la Genette. Elles reprirent donc les écoles maternelle (deux classes) et primaire (une classe).

En 1894, le collège de garçons, l'Institut Saint-Joseph, situé à l'extrémité de la ville, parmi les grands arbres et la verdure, fermait ses portes, suite à la mort de son directeur. Ce bâtiment, sis rue de l'église, (actuellement sanctuaire marial) fut loué puis acheté par les sœurs. Le « Pensionnat Notre-Dame du Sacré-Cœur » était né. Il fut agrandi d'une aile à droite de la construction puis d'un prolongement sur la gauche; il y avait alors 3 classes gardiennes et deux primaire. L'éducation donnée dans cette école ménagère était celle de la future maîtresse de maison.

En 1930, le pensionnat ouvre une section d'enseignement général, parallèle aux classes professionnelles existantes.

En 1932, la Congrégation construit de nouvelles classes primaires à l'extrémité gauche du bâtiment. Les travaux à peine terminés, Notre-Dame eut l'idée de rendre visite à la cité en empruntant l'aubépine du jardin. Il ne nous revient pas ici d'analyser les apparitions et leur cortège de perplexités, d'angoisses, de joies aussi pour la supérieure de l'époque et les sœurs de la Communauté. Qu'il suffise de dire que son passage bouleverserait bien des plans et remettrait en question l'emplacement de l'école.

En effet, d'années en années, le culte de Notre-Dame prenait plus d'extension, et la présence de centaine d'enfants à proximité des lieux de pèlerinage perturbait les offices religieux. La congrégation dut entrevoir le transfert du pensionnat dans un autre endroit de la localité. L'achat de parcelles de terrain ajoutées aux autres, permit de circonscrire l'emplacement actuel rue de Biran, route de Rochefort.

En 1952 les travaux commencent. Les classes gardiennes et primaires occuperont les nouveaux locaux en septembre 1953. L'établissement fut alors renommé : « Institut Notre-Dame du Sacré-Cœur ». L'école comptait alors 4 classes primaires et 3 classes gardiennes.

 

 

  

 

 

 

BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING
BEAURAING

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article