Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

Présence des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy

HABAY la NEUVE

Histoire de la présence des sœurs

Le Bâtiment de la rue de la Gare que les Soeurs de la Doctrine chrétienne viennent de céder au pouvoir organisateur de l'école fondamentale Saint-Nicolas était connu auprès des anciens Habaysiens sous le nom de « maison Humbert ».
C'était en fait une ferme qui comportait un corps d'habitation, une grange et des étables., La communauté des religieuses voyait bien que le petit village de Habay du début du siècle allait rapidement s'étendre avait acquis cette maison Humbert, ainsi que le jardin attenant qui allait jusqu'au petit chemin communal qui desservait quelques jardins.
Dans la partie agricole, les Soeurs y feront aménager une classe et des toilettes pour les gardiennes tandis que les primaires sont logées au Rosaire.
Dans le jardin, il y avait bien sûr la cour de récréation; c'est là aussi que l'entrepreneur qui bâtissait le nouveau pensionnant de la rue de Luxembourg fera mouler manuellement tous les blocs nécessaires à la construction.
Dans les années 50, le Rosaire devient trop vétuste; d'autres besoins se font sentir dans la paroisse (bibliothèque, salle de spectacle, locaux de réunion pour les différents mouvements...)
Il faut donc construire de nouvelles classes. La maison Humbert est rasée et, le ler septembre 1961, Soeur Honoré et son équipe d'enseignantes emménagent dans le nouveau bâtiment qui, à son tour, deviendra rapidement trop petit.
Mais entre temps, la communauté a négocié l'achat de la maison voisine et, au début des années 70, l'école libre des Soeurs s'agrandit avec la transformation de la maison Brasseur en de nouveaux locaux.
Une autre date clé dans l'histoire de ces bâtiments, c'est 1976.
Car c'est à cette date que débute le retrait des dernières religieuses de la vie active de l'école et la nomination à titre intérimaire de la première directrice laïque.
Cette nomination sera définitive en 1979, l'année du départ à la pension de Soeur Marthe. La seconde étape sera bien sûr la fusion, le ler septembre 1980, entre l'école libre des garçons et celle des filles.
L’école Saint-Nicolas doit beaucoup aux Soeurs qui ont fait naître et grandir l'enseignement libre à Habay.
Elle leur dit merci pour ce bâtiment de la rue de la Gare qui lui est transmis aujourd'hui, en bon état, accueillant et performant.
Merci encore à toutes ces soeurs, qui y ont consacré leur vie, qui par leurs qualités, leur abnégation, leur sens du service ont forgé la renommée de l'enseignement libre et chrétien dans notre village. Merci enfin de la confiance que vous nous avez témoigné en 1980 en nous passant le flambeau et que vous nous renouvelez aujourd'hui en nous confiant ce bâtiment. »

  

 

HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE
HABAY la NEUVE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article