Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

surlesroutesdeladoc.over-blog.fr

Présence des sœurs de la Doctrine Chrétienne de Nancy

CONTRISSON

Le 29 août 1819, le maire expose que la commune manque d'institutrice, il propose de demander une sœur de la Doctrine chrétienne, congrégation établie à Nancy. 
En 1826, la sœur Eugénie Beauzelaire est envoyée pour remplacer la sœur Dorothée Cuvillier.
La commune fait l'achat, en juillet 1826, d'une maison appartenant à la veuve Thouan, située rue du Pâquis : cette maison est destinée à servir de maison d'école pour les filles.
De 1843 à 1857, la sœur Alfrède, née Soulet, Françoise-Victorine, exerce la fonction d'institutrice.
En 1857, la sœur Soulet est remplacée par deux maîtresses d'école, la sœur Albert Davion tient la classe supérieure et sœur Chantal (Mauvais, Marie-Claude-Appoline) est directrice de l'asile. 
Par un arrêté, en date du 27 octobre 1859, la commune est autorisée à vendre la maison d'école des filles, sise rue du Pâquis, et à acquérir un immeuble, appartenant à la dame Mourat-Montigneul. Cet immeuble servira de salle d'école pour les filles et en même temps à loger les institutrices.
La sœur Chantal est maintenue pour l'année scolaire 1858 - 1859.
En 1858, la sœur Scolastique (Gérard, Marie-Victorine) est directrice de la salle d'asile ; elle occupe encore ce poste en 1860 et 1861.
Sœur Isabelle (Charles-Adeline) est nommée à Contrisson en 1861 ; elle est remplacée en 1862 par sœur Scolastique, tandis que sœur Geneviève, née Masquart Philomène, tient l'asile.
Pour 1864, sœur Victorine (Richier Marie-Georgette) est nommée à la place de sœur Geneviève.
Sœur Marie (Hugo Justine) est directrice d'asile en 1866 à la suite du retrait de sœur Victorine.
En 1867, il est procédé à l'installation de sœur Anna (Hurand Adelphine), en remplacement de sœur Scolastique.
Sœur Emmanuel (Moreau Marie) a exercé la fonction de directrice de la classe supérieure des filles de 1868 à 1889, époque de la laïcisation des écoles de filles.
En date du 6 octobre 1871, la dame Génin, en religion sœur Marie, est nommée directrice de la salle d'asile.
Dans la séance du Conseil municipal du 23 avril 1882, le Maire expose qu'il y a lieu de faire régulariser sans retard la situation de l'école maternelle établie à la place de la salle d'asile. Le Conseil propose de demander à l'administration supérieure de vouloir bien consacrer l'école maternelle, dont s'agit, en la déclarant régulièrement établie.
Madame Lerminack, en religion sœur Agnès, est directrice d'école maternelle.
Le 10 avril 1887, le Conseil considère qu'il y a avantage à transformer l'école maternelle en classe enfantine.
A la date du 1er octobre 1888, madame Vautrin, en religion sœur Emerensienne, est installée dans les fonctions d'adjointe stagiaire, en remplacement de sœur Agnès 

Contrisson.jpg  Contrisson1.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article